Montrouge inaugure ses bornes Métropolis

métropolis montrouge
Print Friendly, PDF & Email

Mis à jour le lundi 14 mars 2022 by Olivier Delahaye

La ville de Montrouge s’est dotée de 32 points de recharge pour promouvoir l’électromobilité sur son territoire.

Jeudi 10 mars, le président de la Métropole du Grand Paris (MGP), Patrick Ollier, et le maire de Montrouge, Étienne Lengereau, inauguraient l’installation de bornes de recharges Métropolis dans la commune des Hauts-de-Seine.

Premières bornes express

Montrouge souhaite en effet se convertir à l’électromobilité. « Ce n’est aujourd’hui plus une perspective, mas une réalité face à la flambée du prix du pétrole, à l’augmentation des émissions de CO2 et à la nécessité de préserver nos ressources naturelles. Notre volonté est d’aller encore plus loin en donnant accès à un réseau complet de bornes de rechange facilitant ainsi l’utilisation des véhicules électriques », a ainsi indiqué Étienne Lengereau.

En ce sens, la municipalité a élaboré un plan de mobilité dont les objectifs principaux sont :

• d’assurer un meilleur partage de la voirie et de rationaliser le trafic de transit ;

• de développer les aménagements en faveur des modes actifs (marche et vélo) ;

• de prendre en compte les nouvelles mobilités et les projets de transport en commun.

Montrouge compte ainsi 32 points de recharge, dont 24 bornes « Citadines » de 3 à 22 kw, mais surtout 8 bornes express – les premières de la MGP – situées en deux endroits de la ville et dont la capacité de 150 kW permet d’atteindre 100 km d’autonomie en 10 minutes. Leur fréquentation constatée est quatre fois plus importante que celle des stations type « Citadine ». À ce jour, 100 000 km ont été parcourus par les véhicules électriques chargés à Montrouge sur le dernier mois. Depuis l’arrivée des stations Métropolis à Montrouge, en septembre 2021, l’attractivité des stations a été multipliée par 7.

Un réseau métropolitain

L’ambition de Métropolis est d’équiper les 130 communes de la MGP à l’aide de 3 084 points de charge, dont 252 points de charge rapides. Le dispositif veut que les communes mettent à disposition les emplacements retenus sans avoir à financer l’équipement. Dès la mise en service des stations, la commune reçoit une somme de 5 000 € par place de stationnement puis percevra annuellement des redevances correspondant à la redistribution de 50 % des résultats nets de la société.

Du côté des usagers, le kWh est facturé entre 0,36 € et 0,65 € selon la puissance de charge choisie. Une fois la charge terminée, le stationnement du véhicule sans charge à l’emplacement, est de 1,00 € à 3,00 € le 1/4 d’heure. Un abonnement mensuel à 45 € pour 100 kWh est proposé, qui représente environ 6,00 € pour 100 km. Le service est accessible à tous les véhicules électriques et hybrides rechargeables et à tous les utilisateurs qu’ils soient ou non abonnés au service. Une application dédiée permet de localiser les bornes, de réserver son emplacement, de choisir la puissance souhaitée et de payer par carte bancaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.