Paris, années 60 – La gestion des déchets

Print Friendly, PDF & Email

 Les habitants du centre-ville et des cités consomment de plus en plus et à la périphérie de Paris des montagnes de déchets s’amoncellent. En cette année 1965, il n’est plus possible de se désintéresser d’un tel problème, il est temps de réduire la production de déchets et de leur offrir un traitement adapté.

VINTAGE FRIDAY. Si la gestion des déchets dans les grandes agglomérations est un enjeu majeur qui implique une stratégie élaborée pour la collecte des déchets ménagers, commerciaux et industriels, le recyclage des déchets triés par les citoyens, le compostage des déchets organiques ainsi que le traitement et l’élimination de déchets convertis en énergie, l’objectif, est désormais d’encourager le consommateur à réduire ses déchets à la source et donc son impact environnemental.

La gestion des déchets à Paris a connu une évolution importante au cours des siècles passés et encore plus ces dernières décennies. Au Moyen Âge et à la Renaissance, les déchets étaient le plus souvent jetés dans les rues ou dans la Seine, ce qui provoquait des problèmes d’hygiène et de santé publique. Au XVIIe et XVIIIe siècles, avec l’accroissement de la population et l’urbanisation, la question de la gestion des déchets est devenue plus pressante. Des initiatives telles que le nettoyage des rues et la collecte des ordures ont commencé à être mises en place, mais elles étaient souvent insuffisantes. C’est au XIXe siècle que la ville de Paris a commencé à développer un système plus structuré de gestion des déchets, notamment sous l’impulsion du préfet Haussmann. La ville a mis en place des services de nettoyage des rues, de collecte des ordures, les déchets étant principalement collectés par des éboueurs à pied, qui les transportaient dans des tombereaux vers des décharges situées en dehors de la ville afin d’y être entreposés et brulés. Cette méthode était peu efficace et polluante, et les décharges étaient généralement des sources de nuisances pour le voisinage.

Au début du XXe siècle, la collecte des déchets a été progressivement mécanisée. Les tombereaux ont été remplacés par des camions, et les décharges ont été remplacées par des incinérateurs. Cette évolution, ainsi que la mise en place de réglementations plus strictes concernant le traitement et le recyclage des déchets, ont permis d’améliorer l’efficacité de la collecte et de réduire la pollution. Dans les années 60, époque où a été tourné ce reportage, le système mis en place est à bout de souffle avec l’augmentation importante de la quantité de déchets, dont une grande partie est produite par le marché des halles.

Arrive les années 1970, où la question de la protection de l’environnement est devenue une préoccupation majeure. La gestion des déchets a alors été repensée pour réduire la quantité de déchets produits et favoriser le recyclage. Ainsi, en 1975, la Ville de Paris a mis en place un système de collecte sélective des déchets. Les déchets recyclables sont collectés dans des bacs différents des déchets non recyclables. Ce système a permis de réduire la quantité de déchets enfouis ou incinérés. Aujourd’hui encore, la Ville de Paris poursuit ses efforts avec la mise en place d’un système de compostage des déchets alimentaires et une campagne de sensibilisation à la réduction des déchets. L’objectif étant de réduire les 1,3 million de tonnes de déchets produit par an par la ville de Paris à 1 million de tonnes d’ici à 2025, ce qui reste un défi important pour la ville.

Un reportage « 60 millions de Français » | ORTF | du 26/09/1965 un film INA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.