Paris lance « Energieculteurs » pour équiper les toits de la ville en panneaux solaires

Print Friendly, PDF & Email

Avec ce nouveau dispositif, la Ville de Paris souhaite améliorer d’1 GWh/an sa production de solaire photovoltaïque en testant deux modèles économiques.

Dans son Plan Climat révisé en 2018, la Ville de Paris avait notamment défini comme objectif (en matière énergétique) pour 2050 : 100 % d’énergies renouvelables et de récupération en matière d’approvisionnement et 20 % de la consommation d’énergie à partir de renouvelable. Parmi les moyens d’action à mettre en œuvre : équiper à cet horizon 20 % des toits parisiens de panneaux solaires. « Energieculteurs » est l’un des dispositifs qui doivent permettre d’atteindre ces objectifs.

Deux modèles de développement

Présentée ce 6 février, la saison 1 de ce programme se projette à 2024 et porte sur les toits des bâtiments publics. Quinze sites ont été identifiés (voir carte), tels que le collège Pierre Mendès France dans le 20e arrondissement ou le gymnase Paradis dans le 10e, dont la production d’énergie solaire en toiture servira à alimenter le bâtiment lui-même. Pour trois de ces projets, le développement sera assuré en régie directe (investissement de 175 000 euros) avec une phase de travaux entamée à l’été 2023.

Poursuivez votre lecture

En vous abonnant GRATUITEMENT vous débloquez tous les articles et recevrez notre newsletter
Abonnement GRATUIT et sans engagement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.