Place au végétal sur la Place de La Défense

413
APRÈS. Côté verrière. Encadrement végétalisé (Arbres de Judée, Érables champêtres, Cerisiers d'ornement), systèmes de brumisation. Crédit : PLD-Imica
Print Friendly, PDF & Email

EN IMAGES. Le quartier d’affaires francilien prépare la transformation de sa place événementielle avec le souci de la rendre plus verte et ouverte.

Le temple du minéral qu’est le quartier d’affaires de La Défense végétalise à tout crin. Après son projet de parc urbain qui doit recouvrir l’esplanade sur 7 hectares, l’Établissement public Paris La Défense s’attaque dorénavant à la place de 20 000 m2, située entre le parvis (au pied de la Grande Arche) et l’esplanade (qui mène vers Paris).

« Sensuelle et organique »

Conçue au début des années 1970 et remaniée au début de la décennie 80, « la place se devait de retrouver un nouveau souffle, explique Paris La Défense, en la dotant d’une dimension plus végétale, plus arborée et plus fluide, tout en maintenant son aspect convivial et attractif, et en s’appuyant notamment sur deux œuvres d’art, pièces maîtresses du décor de la place : l’Araignée rouge de Calder et les Personnages fantastiques de Miró. »

Lauréat du premier concours Inventons la Métropole du Grand Paris pour la transformation du site Pont de Rungis – Thiais-Orly, l’agence paysagiste Base aura en charge cette reconfiguration qu’elle souhaite « sensuelle et organique » ; reconfiguration par ailleurs complexe étant donné les infrastructures situées sous dalle (parkings, voies souterraines, réseaux de transports…).

Deux ans de travaux

Réaménagée autour de cinq espaces (Place centrale, Grande pelouse, Araignée rouge de Calder, Personnages fantastiques de Calder et Verrière), la place se verra aussi dotée d’un nouveau schéma lumineux afin de simplifier et de fluidifier les circulations piétonnes. Le quartier d’affaires connaît depuis longtemps des problèmes d’éclairage qui nuisent à son urbanité. Ici, son Établissement public a donc décidé de remplacer les 18 mâts existants par 8 projecteurs de 14 et 18 mètres qui pourront éclairer jusqu’au centre de la place.

Les premiers travaux doivent commencer dès ce mois de mars avec un avancement par phases et par secteurs pour maintenir les circulations. La première étape, de mars à septembre 2021, concerne la recomposition de l’espace nord, du côté de la Maison de La Défense et de l’Araignée rouge de Calder, ainsi qu’une zone autour de la verrière RATP, avec des travaux de nuit pour ne pas interrompre l’accès à Cœur Transport la journée. Les phases se succéderont ensuite pour une livraison au printemps 2023.

Repères
Calendrier
Mars 2021 : démarrage des travaux
Mars 2023 : livraison
Opérateurs du projet
• Maître d’ouvrage : Paris La Défense
• Paysagiste : Agence BASE
• Maîtrise d’œuvre : SOGETI Ingénierie
• Concepteur lumière : ON
• VRD, Fontainerie et espaces verts : Téridéal
• Éclairage, Électricité : Derichebourg
Surface : 19 835 m2