Plusieurs acteurs du Grand Paris lancent un AMI pour développer la logistique sur l’axe Seine

Print Friendly, PDF & Email

Mis à jour le jeudi 14 avril 2022 by Olivier Delahaye

APPEL A PROJETS. La Métropole du Grand Paris veut accélérer la dimension fluviale de la logistique urbaine avec la sélection d’idées innovantes qui seront nées d’un appel à manifestation d’intérêt.

GDE, entreprise de recyclage. Materiaux de construction, darse sud du Port autonome de Paris Bonneuil Crédit Philippe Serieys

En partenariat avec les villes de Paris, de Rouen et du Havre, de HAROPA Port et Voies navigables de France, la Métropole du Grand Paris (MGP) lance un appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour développer la logistique fluviale sur l’axe Seine.

Les avantages du fluvial

Sur l’ensemble de ce territoire, « 85 % des matériaux et des marchandises sont transportés par camion », rappelle la MGP. À l’heure de l’urgence climatique, il apparaît donc bienvenu de proposer une alternative. Or, « le transport fluvial présente des atouts écologiques majeurs, poursuit la MGP. Peu polluant, il consomme cinq fois moins de carburant que le transport routier et émet jusqu’à cinq fois moins de CO2 à la tonne transportée. Le transport fluvial offre également des avantages logistiques considérables pour le métabolisme urbain. Fiable et sécurisé, il présente en effet la capacité de desservir les villes les plus denses sans souffrir de la congestion routière et contribue même largement à la réduire. Enfin, le fret fluvial montre aujourd’hui un fort potentiel économique qui en fait une véritable alternative au transport routier. Quelques acteurs du BTP (Bâtiments Travaux Publics), de la grande distribution et des déchets ont déjà expérimenté avec succès des solutions de logistique urbaine fluviale sur l’axe Seine. »

Trois enjeux pour l’AMI

Si la logistique fluviale se développe peu à peu sur cet axe Seine, l’AMI que lancent les six partenaires a donc pour vocation d’accélérer ce développement avec l’expérimentation de « nouvelles façons de desservir la zone dense par la voie d’eau ». Trois enjeux ont été distingués :
– identifier les acteurs qui souhaitent développer le fret fluvial associé à une logistique du dernier km décarbonée de façon privilégiée;
– faire émerger des propositions innovantes permettant de mieux desservir les zones urbaines denses et utilisant le report vers la voie d’eau;
– favoriser la décarbonation des transports de marchandises en travaillant sur une articulation voie d’eau et logistique du dernier km décarbonée.

Toutes les entreprises impliquées ou intéressées par la logistique urbaine fluviale et la logistique décarbonée du dernier kilomètre peuvent candidater, et plus particulièrement les chargeurs, logisticiens, transporteurs, gestionnaires de plateformes, aménageurs, constructeurs et armateurs.

Calendrier

Le calendrier prévoit deux phases distinctes. La première concerne l’AMI proprement dit avec le dépôt des candidatures jusqu’en juin 2022, leur analyse durant l’été et enfin l’annonce des lauréats en septembre. La seconde phase débutera à l’automne avec le lancement des appels à projets Logistique urbaine fluviale – Axe Seine.

Les lauréats pourront bénéficier :
– des actions de communication réalisées sur les intentions lauréates ;
– d’un accompagnement technique des candidats par des experts en logistique ;
– d’un accès aux dispositifs d’aide de VNF, le PARM (plan d’aide au report modal) et le PAMI (plan d’aide à la modernisation et à l’innovation).

Pour en savoir plus sur l’AMI et télécharger le dossier de candidature : https://www.metropolegrandparis.fr/fr/appel-manifestation-interet-logistique-urbaine-fluviale-axe-seine

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.