PRISME, emblème de l’héritage des JO

696
PRISME Salle handisport Bobigny
Print Friendly, PDF & Email

VIDEO. La SOLIDEO a définitivement entériné le PRISME parmi les ouvrages qui définiront l’héritage des Jeux de Paris 2024.

Après avoir voté l’intégration du Pôle de Référence Inclusif Sportif Métropolitain (PRISME) dans sa maquette financière à l’automne 2020, le Conseil d’administration de la Société de livraison des ouvrages olympiques (SOLIDEO) a approuvé, le 4 mars, la convention d’objectifs relative à sa construction et régissant les rapports entre le conseil départemental de Seine-Saint-Denis, Paris 2024 et la SOLIDEO.

Fusion de deux projets

Le PRISME était destiné au départ uniquement au développement de la pratique quotidienne du sport des habitants en situation de handicap. Fort de son Intégrathlon, festival des pratiques partagées organisé depuis 2010, le Département de Seine-Saint-Denis avait élaboré le projet en conviant 200 structures, clubs, associations et collectivités à le définir. De son côté, le Comité d’organisation des JO (COJO) 2024 avait imaginé un pôle destiné au haut niveau qui devait voir le jour au Bourget. Finalement, après de longs mois de travail, le Département et le COJO se sont accordés pour créer un seul équipement destiné aux champions comme aux sportifs du quotidien.

Sport, intégration et recherche

Le PRISME s’installera en 2023 au stade de la Motte à Bobigny, derrière l’hôpital Avicenne et à proximité de l’université Sorbonne Paris Nord, qui forme de futurs médecins et professionnels du sport. Destiné à la pratique du sport pour tous grâce à plusieurs équipements d’envergure (halle multisports, salle multisports, salle d’armes, dojo, salle de danse, salle de musculation), le PRISME se veut donc un lieu adapté au sport de haut-niveau (espaces de pratiques dédiés, espace de détection paralympique, salle d’évaluation musculaire et cardio-respiratoire), mais aussi un pôle de recherche (plateau d’innovation pédagogique, plateau de kinésithérapie, espace de ressources, salles de formations.

Sa programmation et sa réalisation se feront dans le respect des règles de la conception universelle, c’est-à-dire, pensées pour accueillir l’ensemble des publics dans une logique inclusive, qu’ils soient valides ou en situation de handicap.

En cela, le PRISME a pour ambition d’incarner l’un des héritages majeurs des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024.

Calendrier
Premier trimestre 2020 : lancement du marché 
Denier trimestre 2021 : début des travaux 
Deuxième semestre 2023 : livraison du PRISME
Budget prévisionnel
44 millions d’euros