Quai de Javel, une cité de l’automobile dans le 15e

204
Print Friendly, PDF & Email

VINTAGE FRIDAY. C’est au début du XXème siècle que l’usine Citroën s’installe au 31 quai de Grenelle. Pas question de produire des automobiles, l’usine est à cette époque une fabrique d’engrenages à chevrons en V, fondée en 1901 sous le patronyme d’André Citroën. Lorsqu’en 1919 celui-ci se lance dans l’industrie automobile et crée la toute première chaîne de montage de voitures en Europe il décide de reprendre l’image des dents de ses Engrenages en V, les fameux chevrons appelés engrenages Citroën, auxquels il doit son succès. André Citroën achète plusieurs terrains et ses automobiles seront assemblées dans différents sites, chacun détenant sa spécialisation, éparpillés à Javel, mais aussi à Grenelle. En dépit de nombreuses difficultés financières, André Citroën continue d’agrandir ses usines après avoir visité celles de Renault sur l’île Séguin. De ces chaînes de montage modernisées des usines de Javel et de Grenelle sortiront dès 1934 la fameuse Traction Avant. C’est cette usine modernisée des quais de Javel – d’une superficie de 90 ha – que nous découvrons dans ce film documentaire de Léon Poirier « Autopolis, la cité de l’Automobile », tourné en 1938.

Des années 60 aux années 80, Citroën se retire progressivement du XVème arrondissement en déménage dès 1973 à Aulnay-sous-Bois. Le site de Javel ferme définitivement en 1975 et les premiers projets de reconversion en jardin datent de 1976, augurant l’aménagement du futur parc André Citroën. Ce dernier a finalement vu le jour en 1992 après 6 ans de travaux.

Archives – 1938
Autopolis, la cité de l’automobile
Film documentaire sur la fabrication des tractions avant dans les usines Citroën des quais de Javel