UN A.M.I. pour l’hydrogène aéroportuaire

270
Print Friendly, PDF & Email

COMMUNIQUE DE PRESSE

La Région Île-de-France, Choose Paris Region, le Groupe ADP, Air France-KLM et Airbus lancent un appel à manifestation d’intérêt (AMI) inédit pour explorer les opportunités offertes par l’hydrogène sur les aéroports franciliens et relever le défi de la décarbonation des activités du transport aérien.

Cet appel à manifestation d’intérêt international s’inscrit dans la stratégie de transition énergétique, engagée en France et appuyée par la Commission Européenne, qui va se poursuivre avec l’arrivée de l’avion zéro-émission annoncée pour 2035.

Conscients que l’avènement de l’hydrogène va bouleverser la manière de concevoir et d’exploiter les infrastructures aéroportuaires, les partenaires veulent anticiper et accompagner les évolutions qui devraient permettre de transformer les aéroports parisiens en véritables « hubs hydrogène ».

L’appel à manifestation d’intérêt international – lancé avec le soutien de l’agence Choose Paris Region, en charge de l’attractivité et de la promotion internationale de la région Île-de-France – vise à bâtir un écosystème aéroportuaire puissant et à fédérer, autour de l’hydrogène, des grands groupes, des ETI/PME, des start-ups, ainsi que le monde académique et celui de la recherche.

Cette initiative d’innovation ouverte constitue un moment fondateur afin d’engager cette rupture technologique sur l’ensemble de la chaîne de valeur de l’hydrogène au sein de la ville aéroportuaire.

Les cinq partenaires partagent une ambition commune visant à identifier et à qualifier les avancées de la recherche et les technologies, puis à tester les solutions, économiquement viables, qui répondront aux usages de l’hydrogène sur un aéroport afin d’en préparer, à moyen terme, la distribution et l’utilisation à plus grande échelle, notamment en vue d’accueillir le futur avion à hydrogène.

Inédit dans l’industrie du transport aérien, cet appel à manifestation d’intérêt s’articule selon trois thématiques :
– le stockage, le transport et la distribution de l’hydrogène (gazeux et liquide) en milieu aéroportuaire (systèmes de stockage, micro-liquéfaction, avitaillement des avions, etc.) ;
– la diversification des usages de l’hydrogène dans les domaines aéroportuaire et aéronautique(véhicules et engins d’assistance en escale, transports ferrés sur les aéroports, alimentation énergétique de bâtiments ou d’avions lors des opérations en escale, etc.) ;
– l’économie circulaire autour de l’hydrogène (récupération de l’hydrogène dissipé lors d’un avitaillement en hydrogène liquide, valorisation d’un co-produit d’une réaction en vue de produire de l’hydrogène décarboné, etc.).

Les candidatures seront ouvertes du 11 février au 19 mars 2021, via le site h2hubairport.com et les projets retenus seront annoncés fin avril.

À cette occasion, Edward Arkwright, Directeur général exécutif du Groupe ADP, a déclaré : « Nous sommes prêts, avec nos partenaires, à fédérer un écosystème unique pour rendre possible l’intégration progressive de l’hydrogène sur les aéroports parisiens. Nous devons nous préparer dès aujourd’hui à accueillir l’avion à hydrogène en 2035 en transformant nos aéroports en véritables hubs hydrogène, dans lesquels nous souhaitons développer divers usages, avec nos parties prenantes, autour de la mobilité terrestre côté piste et côté ville. Aux côtés d’autres solutions, comme les carburants alternatifs durables, le déploiement de l’hydrogène vise à accélérer la décarbonation du transport aérien. »

Alexandra Dublanche, Vice-présidente de la Région Île-de-France, en charge du développement économique et de l’attractivité, a indiqué : « Avec Valérie Pécresse, Présidente de la région, l’Île-de-France a été la première région en France à expérimenter deux bus à hydrogène en service commercial, entre Jouy-en-Josas et Versailles Chantiers, pour tester le potentiel de cette énergie. Le Conseil Régional a également adopté un plan hydrogène en novembre 2019, qui prévoit un soutien régional à cette filière, afin de révéler son potentiel sur le territoire francilien. Cet appel à manifestation d’intérêt permet de concrétiser ces ambitions, et de nous aider à penser ensemble l’aéroport au service des Franciliens et de l’attractivité de l’Île-de-France. »

Franck Margain, Président de l’agence Choose Paris Region, a déclaré : « Grâce à la collaboration des acteurs publics et privés à travers cet appel à projets, nous souhaitons contribuer très concrètement à la mise en place de nouvelles solutions qui vont répondre très rapidement aux engagements de transition énergétique de la Région. »

Pour sa part, Anne-Sophie Le Lay, Secrétaire générale du Groupe Air France-KLM, rappelle : « le soutien à la recherche et au développement et à l’utilisation des nouvelles énergies est fondamental pour évoluer vers un transport aérien plus durable et plus responsable. Cet appel à manifestation d’intérêt réunit des partenaires de premier plan pour jeter les bases d’un écosystème innovant et ambitieux. »

Et Jean-Brice Dumont, Vice-Président Exécutif ingénierie d’Airbus, d’ajouter : «Airbus est déterminé à mener une vision audacieuse pour l’avenir de l’aviation durable et à assurer la transition vers des vols commerciaux sans émission. L’hydrogène est l’une des technologies les plus prometteuses qui nous aidera à atteindre cet objectif, mais nous ne pourrons pas y parvenir seuls. Cette révolution exigera également que nos écosystèmes réglementaires et infrastructurels changent à l’échelle mondiale. Les aéroports ont un rôle clé à jouer pour permettre cette transition, dès aujourd’hui, et nous espérons que cette initiative d’innovation ouverte favorisera le développement de projets et de solutions créatives. »