Un service de navettes autonomes à Saint-Quentin

227
Navette autonome Saint Quentin
Print Friendly, PDF & Email

La ville nouvelle de Saint-Quentin-en-Yvelines expérimente durant un an et demi un service de navettes autonomes mis en place par Île-de-France Mobilités.

Île-de-France Mobilités (IDFM) a inauguré ce 31 mars, sur le territoire de Saint-Quentin-en-Yvelines, la première ligne de bus du réseau francilien entièrement opérée avec des navettes autonomes.

Une expérience de 18 mois

Il s’agit plus exactement d’une nouvelle ligne expérimentale, nommée 490, desservant plusieurs zones d’emploi à partir de la gare du RER C Saint-Quentin-en-Yvelines — Montigny-le-Bretonneux.

À la suite de précédentes expérimentations à La Défense et à Vincennes, ce projet, réalisé en collaboration avec la communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines, doit permettre à IDFM d’enclencher une nouvelle étape dans l’utilisation des navettes autonomes. Car, pour la première fois, ces navettes s’insèrent directement dans la circulation générale et sont intégrées dans le calculateur d’itinéraires de l’application Île-de-France Mobilités, au même titre que les 1 500 autres lignes de bus du réseau francilien. L’idée, qui sous-tend le projet, est aussi d’offrir une réponse adaptée à la question du dernier kilomètre au sein des zones d’activité.

À l’issue d’une période d’étude d’un an et demi, ce service sera évalué et pourra être prolongé par la suite.

Onze personnes toutes les 8 minutes

Depuis ce 31 mars, trois navettes vont donc faire… la navette jusqu’au mois de juin 2022 pour desservir la zone d’activité du Pas-du-Lac à Montigny-le-Bretonneux. Longueur du parcours : 1,6 km. Nombre d’arrêts : 3 (Gare de Saint-Quentin-en-Yvelines / Delouvrier – Newton – Newton Niepce). Temps d’attente : 8 minutes aux heures de pointe (7 h 30 à 9 h, 12 h à 14 h et 17 h à 19 h), 17 minutes en heures creuses.

Financé par IDFM à hauteur de 2,4 M€, le service est gratuit pour l’ensemble des voyageurs et fonctionne du lundi au vendredi de 7 h 30 à 20 h. Keolis a été désigné pour exploiter cette courte ligne avec un engagement sur le niveau de qualité de service selon les mêmes principes que sur les lignes de bus du réseau de transport francilien. Les navettes, elles, sont des Navya d’une capacité de 11 places assises, outre la présence systématique à leur bord d’un opérateur de sécurité. Un outil de gestion de la société VIA permet, par ailleurs, de suivre à distance la position des navettes en temps réel, ainsi que le nombre de passagers, de kilomètres parcourus ou la vitesse de parcours.