Une nouvelle réserve naturelle dans les Yvelines

106
Reserve des étangs et rigoles d'Yveline
Print Friendly, PDF & Email

Dans le cadre de la Stratégie nationale des aires protégées vient d’être créée la réserve naturelle nationale des étangs et rigoles d’Yveline. Soit 310 hectares de zones humides d’intérêt écologique majeur.

Par décret du 8 avril dernier a été créée la réserve naturelle nationale des étangs et rigoles d’Yveline. Cette nouvelle réserve (la quatrième en Île-de-France et la première nouvelle réserve depuis celle des Coteaux de la Seine en 2009) intègre les 87 hectares de l’ancienne réserve naturelle de Saint-Quentin-en-Yvelines (classée en 1986) et y ajoute 223 hectares nouvellement protégés de milieux aquatiques et zones humides.

Ce sont donc 310 hectares s’étendant sur 8 communes des Yvelines qui sont dorénavant protégés. Le classement de ce site bien connu des ornithologues était attendu depuis plus de 50 ans, tant son intérêt écologique est fort. En janvier dernier, c’est d’ailleurs là que la secrétaire d’État chargée de la Biodiversité, Bérangère Abba, avait lancé le premier plan d’actions de la Stratégie nationale pour les aires protégées, souhaitant notamment donner la priorité aux zones humides, particulièrement fragilisées : en un siècle, plus de 2/3 de la superficie des zones humides ont disparu sur le territoire français. 

La réserve des étangs et rigoles rassemble une flore spécifique des zones humides, mais aussi diversifiée : un tiers des espèces de plantes actuellement présentes en Île-de-France se trouvent sur son périmètre. Côté faune, on peut y observer 260 espèces d’oiseaux, dont le blongios nain (placé sur la liste rouge des espèces menacées en Île-de-France), mais aussi insectes, poissons, amphibiens et chauve-souris ; ces dernières se servant par ailleurs des aqueducs construits sous Louis XIV pour hiberner. Ceux-ci font en effet partie du réseau hydraulique créé à la fin du XVIIe siècle pour collecter l’eau des plateaux de Trappes et de Rambouillet pour alimenter les fontaines du château de Versailles.