Vallée Sud-Grand Paris établit son PCAET

535
démonstrateur écologique de Châtenay-Malabry
Futur démonstrateur écologique de Châtenay-Malabry - Crédit : VSGP
Print Friendly, PDF & Email

Le territoire métropolitain qui englobe plusieurs villes des Hauts-de-Seine a défini ses objectifs en matière de lutte contre le changement climatique avec, notamment, la création de deux sites emblématiques à Châtenay-Malabry et Bagneux.

L’Établissement public territorial Vallée Sud-Grand Paris (T2) se dote d’un Plan Climat Air Énergie Territorial (PCAET), arrêté le 29 juin en conseil territorial.

Cette feuille de route qui concerne 11 communes du Sud parisien se concentre sur des leviers stratégiques pour se conformer à des objectifs en matière de réduction des gaz à effets de serre et d’amélioration de la qualité de l’air. Dix projets phares ont ainsi été identifiés.

En termes d’énergie, Vallée Sud-Grand Paris souhaite s’appuyer sur la géothermie qui possède un fort potentiel, comme le prouve le réseau de Bagneux. Le territoire s’est aussi fixé comme objectif de rénover énergétiquement la totalité des logements existants d’ici 2050, ce qui représente 6 000 logements par an.

Côté mobilités, les ambitions de l’EPT en matière de vélo sont un peu faibles comparées à celles de la Métropole du Grand Paris (MGP) puisqu’il vise 10 % de déplacements à vélo d’ici 2030 quand la MGP place le curseur à 2024 – à moins que ce soit elle qui soit un peu irréaliste. Pour T2, cela passe notamment par la réalisation d’un schéma directeur cyclable et l’installation de consignes à vélo. Autre objectif : la décarbonation des déplacements avec le déploiement de bornes électriques sur tout le territoire ainsi que l’émergence d’un écosystème hydrogène. À ce titre, une première station hydrogène s’installera à Châtenay-Malabry au sein du démonstrateur écologique qui doit y être réalisé et comprenant aussi : une ressourcerie, une école du développement durable, un parcours écologique et une station de microméthanisation. En parallèle au site de Châtenay, Bagneux doit accueillir un écopôle regroupant « des projets ambitieux et innovants touchant à l’économie verte et circulaire », notamment un espace de stockage de matériaux du BTP pour favoriser l’économie circulaire.

Le PCAET de Vallée Sud-Grand Paris doit encore être visé par l’Autorité environnementale, la Métropole du Grand Paris et le Conseil régional avant de faire l’objet d’une adoption définitive prévue en décembre 2021.

Objectifs fixés par le PCAET
– 40 % d’émissions de gaz à effets de serre en 2030
– 45 % de déchets sur le territoire d’ici 2050
+ 15 % de déplacement à vélo d’ici 2050
100 % de déchets valorisés d’ici 2030
100 % des logements rénovés énergétiquement d’ici 2050